Solution d’une galerie itinérante : la Galerie Miniature

Exposition galerie Jeune Création

Exposition galerie Jeune Création

D’où vient l’origine du nom Galerie Miniature (…) ?
(…) À l’origine de la Galerie Miniature, nous sommes trois. Aujourd’hui, Léonore Fouré est à Montréal, Elisa Ganivet à Berlin et moi à Paris. Étant toutes les trois dispersées dans le monde, nous nous laissons la liberté de monter chacune de notre côté d’autres projets qui nourrissent la Galerie Miniature, ainsi que notre envie de faire découvrir des artistes. Nous espérons que cette synergie de créativité pourra apporter davantage au projet initial.

Pouvez-vous nous parler du projet « See You Soon » ?
« See You Soon » est un projet (…) né de ma rencontre avec Nicolas Havette et Sébastien Magro lors du Mois de la Photo à Montréal. J’ai tout de suite eu envie que la Galerie Miniature devienne une plateforme de projets. (…)

Les correspondances photographiques ont un lien entre elles, il y a un fil conducteur ?
Au départ, nous laissons les photographes complètement libres, mais au final on obtient souvent une sorte de cadavre-exquis. En découvrant le travail de chacun, ce qu’ils ont fait par le passé, le lien se crée  finalement de lui-même. En ce qui concerne le choix des photographes, nous essayons de choisir des personnes habitant dans des pays différents et dont on n’a pas forcément une image très précise à l’esprit. La première correspondance a été très réussie : entre Baudouin Mouanda qui vit à Brazzaville (Congo) et Philong Sovan à Phnom Penh (Cambodge), les deux photographes ont vraiment bien pris en compte les images qui leur étaient envoyées et y ont répondu, chacun  avec quelque chose de propre à leur pays, à leur identité. Les deux autres correspondances, pour cette année 2010, ont eu lieu entre Juan de Marcos qui vit à Madrid (Espagne) et Alejandro Cartagena à Monterrey (Mexique) et Drew Kelly à San Francisco (États-Unis) et Binu Bhaskar à Dubaï (Émirats Arabes Unis).

« Dans la culture, dans la photo, si on veut avancer, je pense qu’il faut être porteur de ses propres projets »

Quelle ampleur vous voudriez voir pour cette association, cette galerie ?
Dans un premier temps, collaborer toujours plus avec des photographes qui viennent d’horizons différents. D’un point de vue plus terre à terre (…) avoir un budget plus conséquent pour que nos projets gagne en ampleur. Et bien sûr, dans l’idéal, ouvrir un lieu qui présente nos photographes et nos projets mais qui permette aussi, à d’autres structures, tels que la notre actuellement, d’être accueillies.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de la Galerie Miniature réalisée par RD sur le site Lesphotographes.com

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :